voice eos

 

Block.one a annoncé le lancement de Voice, un réseau sociale basé sur une blockchain où la valeur d’un bon contenu est redistribuée dans la communauté. Dans un communiqué de presse daté du 1er juin 2019, la plateforme a annoncé son désir de lancer aujourd’hui cette initiative afin de permettre aux créateurs et utilisateurs de contenu de bénéficier de leur production plutôt qu’aux annonceurs et aux entreprises.

Des réseaux sociaux décentralisés

Les réseaux sociaux basés sur la  Blockchain n’ont pas pris le chemin que l’on attendait le plus. SteemIt, la plus grande plateforme de réseau social décentralisé, sera le principal concurrent de Voice. SteemIt a été co-fondé par Dan Larimer, le fondateur de Block.one et EOS, ce qui a suscité des rumeurs disant que  c’est juste un autre moyen de gagner de l’argent pour Larimer.

Voice vise à cultiver la création et la promotion de contenu sur les réseaux sociaux par de vrais utilisateurs au lieu de robots et de faux comptes, ce qui est le plus gros problème sur SteemIt. Brendan Blume, PDG de Block.one, croit que les plateformes de réseaux sociaux actuelles sont conçues pour aspirer les données de leurs utilisateurs tandis que Voice permettra aux utilisateurs de récolter des récompenses plutôt que la plateforme. En 2018, Facebook a tiré 97 % de ses revenus de la publicité ; elle a également mis aux enchères les informations des utilisateurs à ces tiers.

En s’appuyant sur la blockchain EOS, les interactions sur la Voice seront publiques et permettront à la transparence de faire partie intégrante de l’expérience. Avec les mises à jour comme EOS-VM qui arrivent sur EOSIO 2, le traitement des smart contrats sera considérablement plus rapide, alimenté par l’intégration de WebAssembly.

Block.one et Dan Larimer

Les utilisateurs de SteemIt ne sont pas très enthousiastes à l’idée que Dan Larimer ait décidé de lancer un concurrent sur la plateforme qu’il a construite et dont il a démissionné il y a plus de deux ans. Larimer a démissionné de son poste de directeur technique de SteemIt en mars 2017, avec une variété de réclamations allant de la croyance qu’il croyait que son travail avait été fait à sa conviction que la plate-forme était irréparable en raison d’abus des fonctionnalités. SteemIt et EOS ont attiré beaucoup d’attention et de critiques en raison de leur nature centralisée dans la recherche de consensus et le vote.

Larimer a longtemps été critiqué  après avoir construit BitShares et l’avoir laissé pour SteemIt, puis construit SteemIt et l’avoir laissé pour EOS. Il y a eu des rumeurs selon lesquelles Larimer quitte EOS pour un nouveau projet et cela a ravivé les critiques .

Quoi qu’on en dise, Larimer semble construire une nouvelle plateforme qui corrige les problèmes intrinsèques de Steemit et la communauté blockchain attend vivement le lancement de ce projet.

source: http://bit.ly/2wyLNAG